La Fin de l’Histoire

Novembre 2004, IBM présente sa Stratégie pour PACBASE

«  La plate-forme Éclipse est aujourd’hui le meilleur environnement de développement dont IBM dispose pour fournir à ses clients des outils de développement puissants et cohérents.
Les clients VisualAge PACBASE peuvent réaliser une plus-value en bénéficiant de ces outils stratégiques de développement tout en pérennisant leurs investissements.
VisualAge PACBASE, qui  ne s’appuie pas sur Éclipse,  possède des fonctionnalités spécifiques et performantes qui facilitent considérablement le développement d’applications traditionnelles.
Nos Objectifs
Dans les prochaines années, des fonctionnalités équivalentes à celles actuellement disponibles dans VisualAge PACBASE seront progressivement insérées dans l’offre stratégique IBM des outils de développement.
Une offre complète d’aide à la migration (méthodes, services et outils) permettra aux clients VisualAge PACBASE de migrer leurs applications existantes vers les nouveaux outils de développement.
Pendant toute cette période de transition, le support de la version 3.5 de VisualAge PACBASE continuera à être activement mené.  »

Tout cela est dit et bien dit.

Alors, laissons tomber VisualAge pour ne garder que le nom de PACBASE, il mérite bien qu’on l’appelle par son vrai nom.

Cela aboutira sur quelques aménagements d’un calendrier prévoyant la fin de sa maintenance.

Fixée en 2010 d’abord, puis repoussée en 2015 devant le tollé soulevé par les clients.

L’aventure se termine donc, pour des millions de lignes de code et des milliers de développeurs PACBASE à travers le monde.

D’autres reprendront la main, pour assurer la continuité de 40 ans de méthodes et d’outils de développement ayant traversé toutes les étapes de l’évolution informatique.

Le monde a changé, on n’est plus dans les trente glorieuses, mais comme on l’a vu, avec des solutions pragmatiques et des moyens limités, l’intelligence des hommes peut renverser bien des montagnes.

DepartFefe
Dernier jour au Labo Saint-Nazaire en Décembre 2005. Le Bâtiment du Lab sera détruit et les équipes migreront à Pornichet. Aujourd’hui, on y trouve une résidence pour Sénior

Je quitte IBM en décembre 2005 à la suite du plan de sauvegarde de l’emploi.

Ensuite, j’ai continué chez un partenaire à assurer des formations PACBASE jusqu’en Février 2008.

C’est en Inde à Hyderabad que se terminera pour moi le dernier chapitre.

Je ne savais pas qu’on me demanderait un jour de relater cette histoire, et j’ai essayé du mieux que possible de faire travailler la machine à souvenirs.

En me replongeant dans mes archives, j’ai retrouver les dates, les solutions techniques et surtout les noms.

Bien sûr, j’en ai oublié certains, et ils m’en excuseront, j’ai peut-être inversé quelques dates, la mémoire a ses faiblesses.

Heureusement, j’ai pu aussi bénéficier de l’étude approfondie de Jean-Louis Peaucelle sur les méthodes, dont CORIG, et de la remarquable documentation du produit, même celle oubliée de PAC/CS et gardée précieusement par Maxime Daniel.

Encore merci à tous ceux qui ont su exposer les différentes palettes du produit, comme Patrick Bonhomme, Sylvie Gueyne, Rémy Frère et bien d’autres.

Sans oublier ceux qui m’ont aidé à réaliser ce livre, Alain Duchesne et Olivier Boiteux, ma femme Nelly et mes  amis Marc Van Oudenhove et Hélène Boudot pour leurs précieuses relectures, et bien sûr Maxime Daniel, Maurice Boudot, Lucien Paternostré et Gianfranco Moi avec qui j’ai partagé tant d’aventures.

Et bonne chance à tous ceux qui vont perpétuer l’histoire.

FernardBonaguidiPacbase