Le Congrès de Monaco 1987

Monaco
En mai 1987, CGI va profiter du congrès de Monaco pour annoncer des nouveautés, notamment celle concernant la Station de Travail, afin de montrer la future évolution du produit.

En même temps, le cadre choisi, l’Hôtel Ermitage, va donner aux clients l’impression d’être entré dans la cour des grands.

A la SNCM, je me suis plus particulièrement penché sur les performances et la séparation des accès données et écrans.
Je suis invité à venir à en parler lors d’une présentation, me donnant l’occasion de revoir mes anciens collègues.
Une anecdote amusante, arrivant dans ma chambre, je commence à regarder la salle de bain, luxueuse, puis je rentre dans une autre pièce  en constatant qu’elle n’est pas très grande, erreur de ma part, c’est le dressing-room.

Je n’étais pas habitué à ce luxe, les cabines des bateaux de la SNCM étant plus petites.

Lors de ce congrès, Pascal Garrigue et Bernard Décla me proposent de réintégrer CGI avec la création d’un poste de monitorat à Marseille, car de gros clients existent dans la région (Crédits Agricoles, Caisses d’Épargne, GIA UNEDIC plus la SNCM et les Caisses Sociales de Monaco).
J’ai fini ma mission à la SNCM, c’est le retour pour moi à CGI pour de nouvelles aventures.

Monaco
Le Congrès de Monaco, soirée au casino de Baulieu